F.A.Q.

Les réponses à vos questions

Je souhaite passer commande, comment procéder ?

C’est très simple : il suffit de sélectionner la prestation de votre choix dans la page Commande, puis, une fois le règlement effectué, d’envoyer vos fichiers via la page Upload. Vous pouvez nous contacter avant tout envoi de projet si vous avez la moindre question.


Quels modes de paiement acceptez-vous ?

Le règlement en ligne se fait par carte bancaire via le site sécurisé Paypal (ou directement avec votre compte Paypal si vous en possédez un). Nous acceptons également les paiements par chèque ou virement bancaire, pour cela merci de nous contacter.


Quels sont les délais ?

Il faut compter environ entre 1 et 3 jours ouvrés pour un mastering, et entre 3 et 5 jours ouvrés pour un mixage. Ces délais sont donnés à titre indicatif et sont susceptibles d’évoluer en fonction du travail nécessaire sur vos titres et du nombre de projets en cours au studio.


Quels formats de fichiers acceptez-vous ?

Nous acceptons uniquement les fichiers aux formats WAV et AIFF, au minimum en 44.1 Khz / 24 bits. Nous n’acceptons pas les fichiers compressés (WMA, MP3, AAC…).


Quels conseils pouvez-vous me donner avant d’envoyer mes fichiers en vue d’un mixage ?

Avant d’envoyer vos pistes, il est primordial de vous assurer que celles-ci sont de qualité et qu’elles ne saturent pas.

Une fois votre enregistrement terminé, vous devez exporter vos pistes en vérifiant qu’elles commencent toutes en même temps. Par exemple, si un instrument commence à jouer à partir d’ 1min30, vous devez consolider votre piste du début de la chanson jusqu’au moment où l’instrument commence à jouer.

Les pistes doivent également être nettoyées et correctement calées entre elles. Si ce n’est pas le cas, un supplément pourra être facturé en fonction de la quantité de travail à effectuer.

Il est important de comprendre que le mixage est la continuité de l’enregistrement : pour un bon mixage, il faut d’abord de bonnes prises de son. Le mixage n’est pas un traitement miracle et ne rattrapera pas de mauvaises prises de son.


Même question pour un mastering ?

Si vous mixez vous même, quelques précautions sont à prendre avant de procéder au mastering.

Tout d’abord, le mix doit avoir un headroom minimal de 5dB pour nous laisser une marge de manoeuvre. Privilégiez un mix avec une tonalité neutre, sans excès dans le bas et l’aigu. Le mastering servira justement à affiner la tonalité du morceau.

Ne normalisez pas votre mix et n’y appliquez pas de limiteur. Vous pouvez utiliser un compresseur de bus pour « coller » le mix mais de façon très légère et en utilisant uniquement certains modèles prévus à cet effet (SSL Buss Compressor, API 2500…). Si vous ne possédez pas ce type de compresseur ou n’êtes pas sûr de ce que vous faites, il est préférable de ne pas en utiliser.

Dans tous les cas, si vous avez des doutes sur votre mix, ou si votre environnement d’écoute ne vous permet pas de déceler certaines erreurs de mixage, nous vous conseillons fortement d’opter pour un stem mastering.


Comment préparer mes fichiers en vue d’un stem mastering ?

Le stem mastering est idéal pour les artistes travaillant en home studio qui n’ont ni les écoutes ni le recul nécessaires pour détecter les éventuelles erreurs de mixage.

Le stem mastering n’est pas un remixage : l’idée est de retrouver votre mix d’origine lorsque l’on règle tous les stems à 0 dB.

Pour cela, effectuez autant de bounces qu’il y a de stems, en isolant à chaque fois les pistes concernées. Exemple : pour un stem batterie, il faut « bouncer » le mix en isolant toutes les pistes de la batterie. Il ne faut pas oublier d’intégrer également les effets liés aux pistes concernées dans le stem (reverb, delay…). Cependant, pour la reverb, vous pouvez aussi créer un stem reverb qui contiendra toutes les reverbs de la session.

Le type de stems dépend de votre projet et du style musical, pour cela n’hésitez pas à nous contacter avant de nous envoyer vos fichiers. Nous acceptons un maximum de 8 stems par titre.


Votre mastering peut il rattraper mon mixage ?

Le mastering est trop souvent perçu comme un remède « miracle » pour un mauvais mixage. Il faut savoir qu’un mastering a pour but d’optimiser un bon mix. Il n’améliorera pas un mauvais mix.

Il est donc primordial, avant d’envoyer votre mix en vue d’un mastering, de vous assurer que celui-ci a été réalisé correctement (bons niveaux, tonalité équilibrée, bon placement des instruments…).


Est-il possible de demander des modifications après règlement ?

Oui bien sûr. Dans tous nos mixages et masterings, trois séries de retouches sont incluses. Une série de retouches consiste en un ensemble de modifications (exemple : batterie trop forte, basse trop en retrait, guitare n°1 pas assez à gauche…). Si d’autres modifications sont encore nécessaires après ces trois séries de retouches, chaque série supplémentaire sera facturée 10€.